[Critique] « Cheba Louisa » de Françoise Charpiat

14 juil

[Critique]

« Rachida, mon p’tit chat… ».

 

 Voici exposée la médiocrité télévisuelle dans un long-métrage. Pour avoir voulu nous offrir un pan bagnat à la sauce dégoulinante de bons sentiments, Françoise Charpiat se prend lamentablement les pieds dans le tapis, volant ou pas.

 Après 493 épisodes de Plus belle la vie et 4 Clara Sheller, elle décide de faire un film où l’on retrouve sa gentille niaiserie. Les gens qui a priori ne s’aiment pas finissent immanquablement par s’adorer, à la suite de péripéties qui ne paraissent plus farfelues à ceux qui regardent trop la télévision et qui, comme dirait Jean-Jacques Goldman, vivent leur vie par procuration.

 Que fait ce film à l’affiche ? En effet, s’il est de bon ton de se distraire de temps à autre, quel crédit accorder à un enchaînement de scènes prévisibles et si peu empreintes de réalité ? Par exemple, les personnages se lèvent déjà habillés par crainte de montrer leur corps, les jeunes gens des quartiers défavorisés parlent un langage châtié pour que tout le monde les comprenne bien, et plus spécialement la cible de ce film.

 Une quinzaine d’années en retard, le film se serait fondu sans problème dans la vague black-blanc-beur. Et pour illustrer ce retard, la chanson de Rachid Taha tombe à pic. Tous les symboles sont une fois de plus réunis pour que le film soit inattaquable car tolérant.

 Il est évident que le film se veut être un Intouchables communautaire, mais à force d’édulcorer les intrigues et les traits des personnages, on en vient à vouloir quitter la salle assez vite. Rachida Brakni est une avocate qui a réussi, qui se montre ambitieuse et peu tolérante alors qu’Isabelle Carré est une bonne française démunie, ou comment combattre les clichés en les détournant de façon grossière. La présence des deux actrices et la caution Biyouna n’y font rien.

L’avenir du cinéma n’est pas le sitcom d’une heure et demie.

Pas encore de commentaire

Laisser une réponse

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus