[Critique] « Un jour de chance » d’Alex de la Iglesia

14 jan

[Critique]

« Oui oui, j’ai toujours été comme ça, même à douze ans ».

 

 Le titre espagnol, original, en dit plus long sur le film que le français : La chispa de la vida, slogan publicitaire qui a marqué la vie professionnelle du protagoniste.

 Alex de la Iglesia surfe sur la vague de la crise qui sévit dans son pays pour critiquer un milieu glacial, celui d’une grande entreprise de pub, et s’attirer par avance la sympathie du public. Il ne fait pas dans la métaphore, c’est le moins que l’on puisse dire, il se montre direct, voire vulgaire, dans sa mise en scène : quand une femme est belle, elle bombe la poitrine et lorsqu’un chef d’entreprise se montre rude, intraitable, il serre la mâchoire.

 Peu réaliste volontairement, filmé à la manière d’un film d’action, le film empêche sans le vouloir tout attachement aux personnages, assez mal interprétés.

 Il y a tout de même quelques points positifs à souligner : le lieu où se déroule la quasi-totalité du film fait penser à une agréable carte postale des derniers Woody Allen : le théâtre romain de Cartagena. L’acteur principal, star de la télé espagnole, a été choisi pour être celui qui subit l’agressivité de ses confrères.

 Cependant, voir Salma Hayek être la caution morale qui refuse de se laisser corrompre alors qu’elle s’est mariée – par amour bien entendu – avec le fils Pinault, c’est un peu gros.

Pas encore de commentaire

Laisser une réponse

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus