[Critique] « Reality » de Matteo Garrone

26 oct

[Critique]

Ma qué tou arrête dé jouer avec la farina dé la pizza !

 

 Le titre est très bien choisi car il s’agit d’un film très réaliste, un effrayant – les yeux exorbités du héros dans la scène finale – et lucide instantané de l’Italie.

 Comme dans La nostra vita récemment, ou des Moretti, et plus certainement que dans des De Sica ou des Visconti (plus virtuoses et trop peu actuels),  le quotidien de l’Italie et des italiens est montré tel qu’il est : pas tout rose mais  pas tout noir, privilégié vis à vis de beaucoup de pays du monde, et à la fois recroquevillé sur des valeurs refuges (la famille, l’Église) trop anciennes pour faire bon ménage avec la réalité actuelle.

 Sans pudeur, démonstratifs, les italiens assument leurs défauts, vous les jettent au visage : on voit de gros ventres poilus ainsi qu’une longue file d’attente composée d’inconnus sans talents menant à Cinecitta, les célèbres studio romains inaugurés par Mussolini, transformée en base de casting pour l’émission Grande Fratello (Big Brother nous surveille), équivalent de notre loft, à nous français, comme un symbole. « Quel mépris ! » s’écrirait Godard.

 La télévision qui rend fou, la célébrité non-méritée et la réputation qu’elle engendre, puis les yeux des enfants qui brillent, un cercle vicieux présenté froidement par Matteo Garrone.

 Le film nous pousse même à nous demander si la télévision n’est pas notre nouveau dieu, qui nous demande de temps en temps d’envoyer des dons pour sauver des gens à l’autre bout de la planète que l’on n’aiderait pas dans nos rues, et l’on voit que le protagoniste donnerait tout ce qu’il a pour pouvoir passer dans cette émission de télé-réalité.

 Je comprends aisément pourquoi Moretti l’a récompensé à Cannes, il a dû y voir la continuité des combats qu’il mène depuis tant d’années.

 Un film à voir pour comprendre cette Italie-là, berlusconienne en partie, pas si différente de la France.

 

Pas encore de commentaire

Laisser une réponse

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus